Laissez nous polluer, bande de technocrates!!!

Photo d'usine qui sent bonOui c’est un peu violent mais c’est le cri du coeur du Groupement des fédérations industrielles (GFI) lequel regroupe ces philantropes écologistes que sont les papetiers, les cimentiers, les raffineurs, les chimistes et les sidérurgistes.

Le Monde rapporte cette phrase pleine de bon sens et qui prononcée avec toute la douleur de l’enfant auquel on arrache son jouet ferait presque pleurer : »Nous sommes abasourdis ».

Je dois vous avouer que moi aussi je suis abasourdis par l’une des phrases rapportées (attention, éloignez les enfants sensibles et les vieux sujets à l’asthme) :

« Les délocalisations auxquelles nous pourrions être contraints ne seront pas un gain pour l’environnement, puisque le transport pour importer les matières génère un surcroît notable d’émissions. ». Nous remercions Anne Bernard-Gély, du Syndicat de l’industrie cimentière, pour cette merveille de menace sociale.

Vous aimiez les délocalisations « de confort » (pour paraphraser La Royal) ? Vous adorerez les délocalisations « de pollution ». Prochainement près de chez vous !

Mais arrêtons nous sur l’objet de leur courroux, la réduction des quotas d’émission de gaz à effet de serre. Bruxelles vient de refuser le plan français basé sur 155 millions de tonnes, ce sera donc 132.8, Oh rage Oh désespoir Oh Bruxelles ennemi, n’ai-je donc tant vécu que pour cette gaz-de-serre-éctomie (je sais ça rime difficilement et c’est pas facile à dire pas mais bon, tout le monde n’est pas Corneille non plus).

La directive européenne du 13 octobre 2003 a mis en place une sorte de « bourse » de la pollution. Pour des explications un peu plus poussées je vous conseille la fiche technique des Verts (courant Verts et rejets qui sentent pas bons).
Rapidement ça se passe comme ça : chaque état reçoit un quota annuel, c’est à dire qu’il a le droit de rejeter un certain nombre de tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Les principales installations industrielles reçoivent des quotas de la part de l’Etat et complètent si besoin est en achetant des bons auprès d’autres industriels.

En effet si un établissement rejette moins que son quota, il pourra vendre cette différence sur le marché.

Alors quoi? Le père noyel français serait méchant avec les gentils pollueurs qui pourtant ont transmis en temps et en heure leur liste de cadeaux?

« Le plan français prévoit ainsi de distribuer 15 % de quotas en plus chaque année en 2005-2007 par rapport aux émissions de 2002, alors que les émissions des installations couvertes ont tendance à baisser, même sans politique climatique (moins 0,5 % par an depuis 1990 »

Diantre ! Non seulement les cadeaux sont tombés par dizaine de millions de tonnes, mais en plus les enfants ralent.

Car cerise sur le gâteau, ce système astucieux de « bourse à CO2 » doit permettre la réduction des émissions de gaz à effet de serre de manière économiquement efficace.

« Il s’agit de dépasser les contraintes pour en faire des opportunités de business » ((Joseph Hourlier, président de l’Association Technique Énergie Environnement (ATEE) de Champagne-Ardenne))

Hé ben tiens on va pas se priver. Surtout que la menace de la très gentille Anne Bernard-Gély (laisser moi polluer ou je me casse avec mes immobilisations sous le bras et je vous laisse le capital humain à gérér) signifie qu’il existe des lieux en europe plus « propices », où la pollution n’est pas un souci majeur. Le business n’a pas de nez et ne craint pas les maladies de peau ça tombe bien. Comme l’asthme n’est pas non plus son problème et que le traitement des cancers et autres joyeusetés fait fonctionner la pompe à blé, où est le problème ?
Vous me direz que ce n’est pas très citoyen du monde d’aller là où on peut jeter ses ordures par terre. Vous aurez raison, cette Mme BG mérite une bonne claque dans la gueule.

Des fois je me demande pourquoi je me lève le matin moi tiens..

Bercy voit la vie en P!nk

Photo de P!nk On a beau être bordelais de coeur, d’origine et critiquer Paris pour ses côtés Pieuvre géante chronophage il n’en reste pas moins que c’est le coeur de la vie culturelle française.

Vous allez me dire que P!nk en concert à bercy ça n’a qu’un très loin rapport avec la vie culturelle française, vous aurez tort. Parcequ’en effet Bercy comptait ce soir là tout ce que la France médiatico-starAcquesque à produit. En rang d’oignon, assis tranquilles les uns à côté des autres Jenyfer, les poufs de la star ac 2006, Kamel Ouali, Laroche-pas-belle-joubert..

Mais aussi Yannick Noah et family et Diams…Bref du lourd.

Lourd comme l’accueil réservé à la première partie de P!nk, la revenante Lâam. Parfois vous prenez des décisions dont vous vous dites ensuite que vous auriez mieux fait de l’échanger contre une balle dans le pied. Hé bien faire la première partie de P!nk appartient à ce genre de décision. La pauvre a vécu un enfer. Fringuée comme une rockeuse de magazine elle à réussi aux forceps à terminer son set mais alors…ouaahhhh.

Quand une artiste demande si la salle préfère qu’elle parte (après avoir eu la délicatesse de préciser qu’elle devait encore faire un quart d’heure), elle ne s’attend probablement pas à entendre un oui franc et massif accompagné de « casse toi connasse ».

Bref.

21H45 entrée en scène d’Alecia Beth Moore plus connue sous le pseudo de P!nk. Sexy dans son costume de policier, elle fait déjà transpirer tout ce que la salle compte de représentant de l’espèce mâle plus celles que la féminité fait triper. Physique acéré et voix comme on l’espère. Elle ne triche pas, se donne à fond, jouant tour à tour la Bimbo (stupid girl énorme !!!) , la star engagée (dear mister président en trio), l’acrobate ou l’onaniste féminine (Fingers).

Deux heures de changement de costume, de chorégraphie renvoyant le gentil Kamel à ses chères études, saupoudrées de tube (get this party started en rappel, familly portrait envoûtant) et de perle (runaway excellent).

P!nk en policière sexyOn se dit parfois que les apprentis star devraient toujours assister à ce type de show. Son univers est bien particulier, sa voix naturelle, posée, puissante, éraillée avant de monter haut et pur dans la seconde suivante.

Pour ceux qui pourraient encore en douter, P!nk c’est une chanteuse, une vraie, et une danseuse/acrobate hors pair.

Pour ne rien gâcher elle est bien plus belle en vrai qu’à la télé (il faut bien avouer que c’est plus sympa à deux mètres de la scène que devant TF1).

Après Jamie Cullum en Novembre et Grand corps malade en décembre, P!nk c’est un peu un cadeau de noyel avant l’heure (d’ailleurs c’est chérie qui a offert les places, merci chérie !).

UMP cherche adhérents perdus, forte récompense.

Vous seriez bien urbain de joindre le standard de l’UMP si d’aventure vous trouviez un petit adhérent perdu sous votre tapis (Sarkostique lance le même appel ou presque, c’est gentil de sa part)
L’info est du canard enchaîné qui a réussi semble t-il à s’introduire sur le site de L’UMP et a pu consulter le fichiers des adhérents.

Comme d’habitude il faut prendre des pincettes mais tout de même c’est vraiment fort, du lourd, du scandale en barre de 10kg.
Alors qu’on t-ils trouvé là bas nos petits volatils préférés? Hé bien qu’en fait de 300.000, il semblerait que les adhérents du parti du petit nico soient en fait seulement 125.953. Non? Ben si , pfffiiiiisssshhhhttttt , David Copperfield en est vert de rage (je viens de l’avoir au téléphone, il criait comme un porcinet).
Autre détail piquant, le nom de Nicolas Sarkozy figure 20 fois dans le fichier, ni plus (ça ferait beaucoup) ni moins (c’est un compte rond, ils aiment les comptes ronds à l’UMP…)
Ce qui appele plusieurs réfléxions de votre serviteur:

1) L’UMP est décidément un parti de truqueurs

ou

1 bis) Si les 300.000 sont avérés, ils feraient mieux de ranger leurs affaires et de réintégrer vite fait les 175.000 manquants

2) Nous tenons notre explication quant à la capacité de Nicolas Sarkozy à être partout. Son don d’ubiquité n’est pas dû à une force de travail hors du commun, c’est tout simplement qu’ils l’ont cloné !!

Se pose alors les questions suivantes:

  1. Doit-on réellement faire confiance à un parti capable de mentir de façon si importante sur ses adhérents?
  2. Si les 300.000 existent, peut-on réellement faire confiance à un parti incapable de tenir à jour un fichier aussi sensible que celui de ses adhérents pour diriger la France?
  3. Nicolas Sarkozy a t-il réellement vendu 400.000 exemplaires de son Témoignage ou bien là encore s’agit-il de tramontane médiatico-montée?
  4. Peut-on enfin faire confiance à un parti incapable de sécuriser son site amiral?

Je savais déjà que l’UMP avait un programme miteux, fait de grandes déclarations à l’emporte pièces, je subodore désormais que c’est un parti de cinéma. Vous savez dans le genre des pierres en carton pate que soulèvent des gladiateurs bodybuildés.

L’UMP c’est une façade, une pantalonnade et pour tout dire ça fait pitié.

PS: Pour faire bonne mesure, le site du PS a aussi été visité, il manquerait 15.000 adhérents aussi, ce n’est pas très sérieux de perdre 10% de ses militants !!! Bon d’accord c’est pas comme en perdre 60% mais quand même, c’est pas sérieux!

Comme on est jamais mieux servi que par soi même je vous mets en lien l’article agoravox correspondant.

De l'incontournable réponse en matière politique

Ce n’est pas dur, il faut exister.

Je suis en train de lire « si la gauche savait », les entretiens de Michel Rocard avec Georges-Marc Benamou et une phrase m’a marqué, elle explique tout, la synthèse politique, le polynectar des édiles, l’essence du pouvoir.

« Le pouvoir suprême et durable, c’est réservé à ceux qui sont capables de tuer ».

Il destinait cette réplique à Pierre Mendès France, incapable de prendre ses responsabilités quand bien même on les lui offraient sur un plateau.

C’est l’essence même de la lutte politique condensée dans une phrase qu’il nous livre. La politique est un sport de combat, c’est la guerre par d’autres moyens pour paraphraser Clausewitz (bien que cette citation ne reflète que de façon parcellaire ce que voulait exprimer l’ami Carl).

Et l’histoire, inexorable pierre de Sisyphe, n’en fini pas de se répéter. Ségolène Royale à « tué » Fabius et Strauss Kahn. Et la droite tente de la tuer aussi.

Le dernier exemple en date c’est bien sûr « l’affaire » de la visite au Proche-Orient, qui lui n’a jamais été aussi loin de nos préoccupations Franco-françaises.

Que s’est-il donc passé là -bas? Peu importe. La seule chose qui compte c’est de flinguer, quitte à tirer à tort, quitte à passer pour un bouffon, quitte à se ridiculiser.

Et l’UMP en bel ordre de marche de s’y mettre en coeur, de MAM et la prétendue mise en danger de la FINUL (pourquoi pas non plus le réchauffement planétaire non plus hein pour faire bonne mesure?), Douste Blabla et ses « idées simplistes (tant il est vrai qu’en matière de simplicité il en connait un rayon, sauf lorsqu’il s’agit de plan de vol pour des visites « officielles » – voir le Canard enchainé de cette semaine), et tous les portes flingues de l’ami Sarko.

Bref une belle polémique alors que personne n’est capable de savoir vraiment si la traduction lui a été transmise (après tout cela démontre encore une fois son incompétence avérée, elle ne parle pas arabe la nulle !!!), l’ambassadeur de France allant même dans son sens.

Alors quoi?

Alors, ce qui est assez piquant c’est le traitement réservé à cette affaire. Que les médias aient montés la sauce c’est sommes toutes assez banal. Par contre vous aurez constaté qu’en général le reportage était construit comme ça :

  1. On montre des images de SR là bas
  2. On montre des interviews des marlous de l’UMP
  3. on montre comment la presse isarélienne n’en avait finalement pas grand chose à battre.

Il est vrai que lorsque vous avez sur votre sol la « peut-être » future présidente de la république française qui en son temps (la RF, pas SR) vous avait livré de beaux avions de combats etc, et que régulièrements des gars pas cools organisent des concours de dispersion humaine spontannée dans les bus dans lesquels circulent vos concitoyens, que le hezbollah (ça fait très virus hémorragique non?) vitupère depuis des décennies que vous avez une politique qui confine au nazisme, je crois que ça fait ni chaud ni froid.

Entendez moi bien, je ne dis pas que se faire traiter de nazi par des fous de dieu ce soit la dernière des amabilités, mais quand ce discours vous l’entendez depuis 40 ans, ça ne présente plus un caractère de nouveauté hallucinant.

Et si finalement c’était la droite française, si proche des EU (dont on ne manquera pas de rappeler qu’ils sont la principale raison de la non application de la résolution 242 des NU soit disant passant), qui n’y comprenait rien au Proche-Orient?

Vous l’aurez compris, l’important ce n’est pas d’être constructif ou même clairvoyant, l’important c’est de tuer.

PS: j’en profite pour coller un lien technorati, fallait que je le place.

Re bienvenue

Si vous êtes là , c’est que vous avez bien transféré l’adresse et/ou le flux RSS.

Bravo vous avez gagné…euh…mes plus sincères félicitations !! (c’est bien non? quoi c’est chiche? Bon pour ceux qui assistent à la RDB, je m’engage à vous offrir une mousse mais il faudra la demander, je vais pas vous prendre par la main).

Bon, et bien va falloir prndre en main ce nouveau domaine.

Pour commencer juste une petite chose qui me chatouille depuis quelques temps, le dernier effet kiss cool des jurys citoyens. Je veux bien que les hommes politiuqes soient relativement largués question informatique, internet etc, mais lorsque l’on tape « jury citoyen » dans le truc nommé gougueule , il nous crache des liens par dizaine et notamment celui du réseau animafac, qui à procédé à la mise en oeuvre d’une telle initiative.

Non seulement cela à aboutit à la formulation de 100 propositions (j’y reviendrai) mais en plus il y a même un mode d’emploi.

Si ce n’est pas malheureux ça, des sauvageons universitaires qui n’ont rien d’autre à faire que d’organiser des jurys pour mettre en cause et sanctionner le système universitaire et social (ils ne s’arrêtent pas en route) français…Je vous collerai tout ça en centre de rééduction mentale moi !!!! Non mais !!!