Brillante et étincelante naissance du CNFPT

Oh bien sûr j’entends déjà les railleries. Le CNFPT ça existe déjà ((Centre national de la fonction publique territoriale)), tu nous apprends rien, décidemment je me demande bien pourquoi je continue à venir lire tes conneries…blablablabla

Niais que vous êtes !! FrednetickWorld is proud to bring you the NEXT CNFPT, le Centre national de formation à la profession de traitre.

Hé oui. Observateur attentif de la vie politique je n’ai pu m’empêcher de constater que la traitrise politique était devenue une véritable révolution, le web 2.0 de la politique actuelle.

Fort de mon expérience dans le domaine et de mes réseaux politiques très denses (où figure notamment quelques experts habituellement appelés directeur de cabinet), j’ai donc pris la peine d’ouvrir mon propre centre de formation.

Au programme du cursus des matières indispensables et quelques modules accessoires que je vous conseille cependant.

Premier semestre donc:

  1. Psychologie cognotive appliquée à la traîtrise
  2. Dissimuler et convaincre, les bonnes recettes de tonton Eric
  3. La manipulation de l’esprit pour les nuls
  4. Négocier son ralliement
  5. Naviguer sur le chemin de l’exil: Transformer l’infamie en processus initiatique (Intervention exceptionnelle de notre président bien aimé)

Second semestre, attention c’est beaucoup plus lourd d’un point de vue connaissances.

  1. Comment éviter l’exfiltration?
  2. Adopter le logiciel de l’ennemi en 10 leçons
  3. Exercice de self-défense anti couteau dans le dos
  4. Organiser la réplique (spécial featuring de Jean Roucas)
  5. Monter son parti centriste en 30 jours
  6. Approche du graphisme politique ou comment éviter d’avoir un logo de merde

Bien entendu tous ces cours sont dispensés par de vrais spécialistes rompus à l’art du planter de bâtons couteau, des docteurs ès magouille, des esthètes de la forfaiture, des maîtres en perfidie. La réputation de mon centre est à ce prix.

Le coût de la formation peut astucieusement être pris sur le budget de fonctionnement alloué par vos assemblées en matière de courriers, de frais généraux ou même de formation, je ne suis pas sectaire quant au financement. Un pourcentage de vos émoluments futurs sera aussi prélevé (le 1% du traître).

Tout élu (et ils sont nombreux à me lire je le sais) souhaitant donner un nouvel élan à sa carrière par la voie désormais honorable de la trahison politique peut me contacter directement à frednetick[at]yahoo.fr, discrétion assurée.

N’hésitez plus, vous aussi devenez un traitre de classe mondiale, rejoignez le CNFPT !!!

Quotes en stock n°4

Les diamants et la connerie sont éternels

On a beau dire, on ne s’y fait pas. L’alcool de patate frelaté que l’on ingère en Russie du biberon à la tombe ((Espace temps plus réduit qu’en Europe, peut être faut-il y voir l’influence de la patate sous sa forme liquide)) ne fait rine pour améliorer le cerveau de nos amis russes. Ce week-end, après que des jeunes extrémistes aient trouvé très fun de jouer les puncheurs de tafioles, c’est donc avec une maîtrise de la matraque toute slave que nos chers policiers à chapka ont tâté du PD et de la gouine, parlementaires européens inclus dans le package. D’ailleurs les policiers présents ne pouvaient croire que l’on puise naitre russe et homo, c’est dire. Presque aussi rigolo que le maire de Moscou, Iouri Loujkov, ait déclaré en conférence de presse que l’homosexualité est une pratique satanique. Le tout en présence de Bertrand Delanoë à la tribune. Hilarant. Une dépêche AFP m’apprend à l’instant que Ch.Vanneste aurait demandé la nationalité russe.

Et zouuuuuu..en voiture simone

7% d’augmentation du prix du billet de métro, la grande classe… Moi j’attends mon augmentation pour juillet.

Le PSG, un école de la vie

Un ancien joueur du PSG, G.Okpara, sera entendu pour viols, viols avec torture et barbarie et pour faire bonne mesure un soupçon d’esclavage moderne. Y’a pas à dire, la vie parisienne, ça vous change un homme.

Second life et first job

Neo job-meeting organise un recrutement virtuel sur second life avec à la clé des vrais postes !! On arrête plus le progrès, à moins que ce soit la bétise, je ne sais plus trop, j’ai du mal à démêler..

Un mail pour toi mon dieu

1 million de mail appellant au retrait du documentaire sur le tombeau de jésus programmé sur Discovery Channel. Je suis déçu déçu déçu. Seulement 1 million? Mais combien de pigeons voyageurs pour ces mous du bulbe?

865.000 pigeons et nicolas, et nicolas, et nicolas

C’est le nombre de dossiers de surendettement déposés en 4 ans auprès des commissions de surendettement . Avec en prime une belle petite augmentation de 0.7% au premier trimestre 2007. Rappellons que pendant ce temps là Nicolas Sarkozy notre bien aimé président dispose dans son arsenal de relance de la consommation d’une carte secrète, la promotion du crédit hypothéquaire, une merveille de crédit à la consommation lié à la valeur de votre logement ((La France, élève sérieuse, limite fort heureusement les crédits à la valeur d’achat du bien et non comme aux EU, à la valeur actuelle estimée de celui-ci)) . Quelle clairvoyance politique ce Nicolas. Il faut dire que la consommation des ménage c’est plus de 60ù de la croissance du PIB en 2006… Alors que les français se soient endettés en 2006 est une bonne chose. Au final un taux d’endettement qui progresse de 11.3% et une belle croissance molle de 2%. Vive le gouvenement de la droite conquérante. ((Depuis 2002 le même taux est passé de 54% à 68%, belle perf d’ensemble))

C’est tout pour aujourd’hui. La vie est belle, et c’est tant mieux!!!

Les Etats-unis, une société en voie d'extinction

  • 45 millions d’américains sans couverture maladie.
  • Un endettement moyen équivalent à 140% du revenu disponible (légèrement supérieur à 60% en France)
  • 16% de pauvres à 50% du revenu médian (7% en France)
  • Une dette nationale proche des 14.000 milliards de dollars, équivalente à celle des 180 pays en voie de développement
  • Des dépenses de santé deux fois supérieures aux nôtres (5700$ contre 2900$) pour des résultats misérables en matière de prévention des maladies cardiovasculaires, en matière de traitement du cancer, mais aussi d’espérance de vie ou de mortalité infantile.
  • Le géant est sur le point de succomber et personne ne veut regarder la vérité en face. Etonnante perspective que celle de voir la grande puissance de ces 100 dernières années mettre un genou à terre.

    Non que je ressente une joie particulière à admirer le couchant d’une civilisation, mais tout de même, la perspective est alléchante. Pourquoi donc ? Mais mon bon monsieur, parce que les EU sont ce qu’il se fait de mieux en matière de donneur de leçon incapable de se remettre en question.

    C’est un fait, les EU vivent au crochet du monde par la grâce d’un mécanisme aussi savant que pernicieux. Dans une économie mondialisée où les firmes multinationales font et défont les territoires, les EU sont devenus incontournables car leur boulimie de consommation fait d’eux les principaux importateurs du monde. Les autres pays et principalement la Chine soutiennent la monnaie américaine pour maintenir un taux de change favorable à leurs produits en échange d’un financement de la dette US, qui s’apparente plus à un abysse qu’à un trou.

    Engagés dans un processus proche de course en avant, les américains, sous l’influence notable des évangélistes, ne se font guère de mouron quant à l’avenir. Cet avenir pourtant est sombre. Jamais les inégalités n’ont été aussi importantes, jamais les écarts de salaires aussi immenses, jamais le nombre de sans assurance aussi déplorable, jamais les faillites personnelles aussi fréquentes.

    Mais rien ne semble devoir effrayer nos amis outre atlantique.

    Non, rien. L’éthique protestante qui irrigue la société US pousse les petits américains à se croire seuls responsables de leur faillite, de leurs manques, de leurs peurs. En brandissant la photo magique de la réussite qui se trouve au détour d’un croisement, cela justifie tout. Les doubles boulots, les petits jobs que l’on prend contraints forcés pour avoir une assurance maladie, les heures payées à 3 $ de l’heure…

    Et c’est à l’heure où ce mythe libéral en prend pour son grade que la France va prendre le tournant US. A l’heure où 10 % des américains sont en prison, où le moindre signe de retrait des chinois (qui zieutent leur marché intérieur et le marché africain) pourrait provoquer l’effondrement du colosse au pied d’argile nous nous engageons la bouche en cul de poule sur le chemin inégalitaire d’un laisser faire bon teint.

    Au moment où les subprimes font tomber les banques, nous allons prendre la voie d’un exonération des intérêts d’emprunt qui ne fera qu’augmenter encore les prix de l’immobilier.

    Le mythe se casse la gueule mais personne ne veut regarder la vérité en face. Nicolas Sarkozy et sa clique ont 25 ans de retard, mais ils affichent sans vergogne leurs solutions miracles comme autant de moyen de secouer le cocotier français pour le faire ressembler aux jolis arbres anglo-saxons. Pile au moment où l’américain va toucher le sol et où l’anglais prend de beaux aspects sociaux (+2,5 pts de PIB de prélèvements sociaux entre 2000 et 2007).

    Avec leur vision d’avenir, nos amis UMPiens vont remettre au goût du jour la constatation de Coluche. Il vaudra mieux en effet être riche et bien portant que pauvre et malade. Eux sont bien portants.

    itunes si je t'attrape je t'arrache les bits

    Il fallait bien un petit post futile en guise de 200 ème.

    Je pratique depuis près de deux ans le Linux, en raison d’une aversion particulièrement marquée pour l’hégémonie auto-entretenue de microsoft. Cependant chérie elle n’a pas franchi le pas. Coexistent donc chez nous le summum de la liberté participative et le fruit pourri du capitalisme malsain, détenant captif 95% des pratiquants de PC.

    Mais où veut-il en venir?

    Ce soir, en attendant d’avoir réparé Minux (surnom donné par chérie à mon PC/Linux) , je branche mon ipod sur l’ordi-caca-windows-de-merde-avec-itunes-installé. Et soudain, le démon s’empare d’itunes, suppôt du bobo-gadget Mac.

    Il entreprend de synchroniser, de son propre chef mon gastero-pod avec cette bête du diable qui sommeille dans ses entrailles.

    « Synchroniser » au départ moi je voyais ça de façon plutôt positive, genre discussion polissée entre deux outils de technologie.

    Et bien non, apprenez le vite fait, synchroniser veut dire phagocyter, détruire, effacer.

    23 GB de musique, envolés par la grâce d’un cerveau informatique malade, ersatz de HAL, machiavélique et fourbe, dangereusement proche des répliquants de Blade Runner.

    Alors voilà un grand cri…AAAAARRRRRGGGGGGGGGHHHHHHHHHH

    Voilà c’est fait.

    Remarquez ça m’a fait réfléchir au sens de la vie. Je vais préconiser la synchronisation des chômeurs et des pauvres à notre gentil gouvernement.

    Le fantôme de VGE

    Non non non, ne courez pas prévenir votre mamie de Bagnère de Bigorre, VGE n’est pas mort, pas encore, bien qu’il émane de lui une forte odeur de formol politique.

    Le président Sarkozy a pris ses talonnettes, son plus beau sourire et son costume ((On dit même qu’il a embarqué une collection de photos dédicacées)) pour aller plaider la cause d’un mini traité auprès de JM. Barroso, pour faire avancer l’Europe, faire briller la construction Européenne et redonner à la France la place qu’elle n’aurait jamais dû quitter, au firmament de la fille aux douze étoiles.

    Quel lien peut-on donc établir entre VGE, Sarkozy et l’Europe?

    Et bien on peut au moins avancer une date, celle du 29 mai 2005. Ce jour là, 54.68% des exprimés disent un gros merde non au projet de traité instituant une Constitution pour l’Europe.

    Diverses explications sont avancées, refus du gouvernement de l’époque, incompréhension de l’urgence dans laquelle se trouve l’Europe institutionnelle, rejet massif d’une Europe non sociale et trop libérale…

    Chacun y retrouve ses petits, l’extrème gauche et l’extrème droite pour une fois réunies sous le même bulletin , mais attention chacun sur son non. Non de gauche, non de droite, on ne mélange pas les cochons et les ectoplasmes, cela ne se fait pas.

    Ce jour là aussi apparaît au grand jour une erreur que l’histoire considérera peut être comme majeure. Celle de VGE, Giuliano Amato et Jean-Luc Dehaene.

    Leur but: « cette Convention aura pour tâche d’examiner les questions essentielles que soulève le développement futur de l’Union et de rechercher les différentes réponses possibles. »

    Le résultat: Un texte qui mêle aspects institutionnels et aspects plus politiques.

    A mon sens, c’est là que réside l’erreur.

    Oui il fallait avancer d’un point de vue des institutions, en affiner le fonctionnement, doter le parlement d’un vrai rôle, en finir avec les règles de majorité inconciliables avec une absorption de 10 pays supplémentaires. Oui il fallait faire progresser la structure, l’adapter pour recevoir nos nouveaux amis pauvres européens.

    Il fallait ne faire que ça.

    Mais voilà, l’on glissa plus ou moins bêtement des passages à même de faire ressortir un couteau rouillé à tout bon anti-libéral, à tout bon europhobe et à tout bon frileux. Au total 54,68% de réticents, là où un simple toilettage institutionnel bien expliqué aurait été une simple formalité.

    A force de trop vouloir laisser un trace indélébile dans l’histoire, il se pourrait bien que l’on soit exaucé.

    Pour finalement le regretter amèrement.

    Nicolas Sarkozy va devoir vivre encore un peu avec l’esprit frappeur de VGE, et c’est pas un cadeau.