I'll be back?

La réalité de la robotique nous renvoie forcément à des représentations fantasmagoriques nées du visionnage adolescent des films de science-fiction. Pour qui s’est déjà penché sur la relation ambigue que nous développons avec les machines, le fait de regarder la vidéo suivante ne peut laisser qu’une impression de malaise. Je vous conseille d’avancer directement à 1″55 pour constater que non seulement les robots montent les marches depuis quelques années mais que déguisés en bambi ils seraient désormais fort crédibles.

Ce qui pouvait rassurer dans l’altérité proposée aux humains par les machines était justement leur aspect saccadé typiquement artificiel, à l’opposé de la douceur et la précision intuitive des mouvements humains. Loin des replicants de Blade Runner, les robots n’étaient que des assemblages plus ou moins complexes de rouages et composants électroniques incapables de singer le mouvement humain.

C’est désormais révolu.

Non seulement la démarche guidée est aujourd’hui assurée, singeant la mécanique humaine avec une précision toute artificielle, mais l’attitude est désormais troublante.

Voir cette « biche » électronique se récupérer sur la glace avec la réactivité affichée et avec une telle similitude au regard des burlesques glissades de nos congénères Vidéogagesques est éminement déconcertant.

Combien de temps reste t-il avant qu’un humaoïde ressemblant à monsieur tout le monde ne se mette à patiner, à courrir, à sauter? Et si en plus il joue aux échecs comme Deep Blue, on est dans la merde. I’ll be back?

[youtube W1czBcnX1Ww]

Marketing pour les pauvres, le retour, et c'est encore gratuit !

Vous aviez été des milliers à lire mon dernier post concernant le marketing pour les nuls pauvres, soyez-en remerciés. Il est vrai que j’ai intercepté cette étonnante nouvelle, l’agence pour le développement économique du glorieux peuple chinois aurait traduit ce post et l’aurait publié dans les organes officiels afin de présenter au monde des gentils pauvres bien marketés durant les orgiesques bacchanales festivités estivales où des sportifs en short vont se dépasser pour l’honneur de leur patrie et pour éviter de cracher leurs poumons.

C’est aussi l’occasion pour moi de reprendre le fil de mon blog un peu délaissé. Un ancien philosophe Bulgare disait « Les jours ne font que 24H, putain c’est court 24H quand on fait plein de choses ». Je ne vois pas ce que je pourrais rajouter à ce délice d’onctuosité verbale. Mon emploi du temps bloguesque étant négativement proportionnel à mon agenda professionnello-électif, vous pourrez en déduire la taille de celui-ci. (et non je n’ai pas encore de PDA).

Bref, le marketing pour les pauvres, le retour. (suite…)

Histoire de codes

Dans la vie tout n’est que code. Dans la vie sociale, dans la vie privée, dans la vie politique, les codes sont partout et régissent les relations inter-individuelles comme Kim Il Sung la Corée du Nord, d’une main de maitre qui n’appelle pas de contestation.

L’apprentissage incrémental de ces codes est un processus long de formatage (aussi parfois appelé apprentissage) cérébral, commencé durant l’enfance et poursuivi toute la vie durant. On peut néanmoins admettre qu’il trouve son utilité soit en ce qu’il donne à chacun des références communes, des bases de relations à peu près partagées, facilitant le contact et permettant de s’affranchir de trop longs préliminaires. (suite…)

Je ne veux pas vous inquiéter mais…Le retour

Le marché du travail US rentre dans une phase comment dire tumultueuse, voir même job tueuse.

Le « ministère » du travail US vient d’annoncer une perte sèche de 62.000 emplois en Février, auxquels s’ajoutent les 22.000 de Janvier, chiffres révisés à la hausse. C’est la première fois depuis 2003 que le marché du travail US connait une baisse consécutive deux mois de suite. Quant au mois de décembre, seuls 42.000 des 81.000 emplois soit disant créés sont finalement avérés…

Depuis le pic de septembre 2006, le seul secteur immobilier a détruit 330.000 emplois !

Une éclaircie au tableau, le gouvernement annonce la création de 38.000 postes supplémentaires. Qui disait que la France était le seul Etat au monde à augmenter le nombre de ses fonctionnaires?

C’était les nouvelles neuves du front !

Je ne veux pas vous inquiéter mais…

La bourse de Paris part en sucetteEn ces jours précédant les élections municipales, je m’en veux terriblement d’attirer ainsi votre attention mais pour dire les choses comme elles sont : TOUT SE PETE LA GUEULE AUX EU ET CHEZ NOUS C’EST PAS LOIN!!

De là à dire qu’on va tous mourir, faut pas pousser mémé dans les orties mais quand même, la situation n’est pas aussi riante qu’il y a quelques mois, et c’est un doux euphémisme que de le formuler ainsi. Crédit en berne, inflation en hausse, banques et réhausseurs de crédits en quasi faillite, patrimoine immobilier en berne, cela ressemble à la longue traine d’un hiver monétaire…En attendant l’ère glaciaire. (suite…)