Ségolène, les étoiles et ma pomme

BD pas content

Etre socialiste en ces jours de curie médiatico-commentateuresques n’est pas une sinécure, vous avez ma parole.

J’ai provoqué hier soir en réunion d’AG de la motion A dans mon département une belle onde de réprobation en comparant Ségolène Royal à jean-marie Le Pen. Dit abruptement comme cela il est bien évident que vous allez croire le peu de raison qu’il me restait définitivement envolé. Il n’est est rien.

Retour sur le week-end champenois et explication de la comparaison. (suite…)

Vanneste blanchi, les chimpanzés demandent la personnalité juridique

Un petit homme en devenir

Un petit homme en devenir

Christian Vanneste blanchi, la cour de cassation vient donc concomitament de répondre à une question assez fondamentale. C’est désormais officiellement et juridiquement reconnu, l’homosexualité est une orientation sexuelle, un choix, une décision éclairée de vivre en préférant les rapports avec les individus de son propre sexe.

Et pourtant, la solution est-elle si simple que cela?

On pourrait s’interroger sur la compétence de la cour de cassation de trancher un débat qui ressort de d’ordre médical aussi bien que de celui de la métaphysique. Mais après tout, ne soyons pas chiche, ils le valent bien et l’on se gardera comme certains commentateurs du Monde de sous-entendre (en capitales dans le texte) que l’UMP tient la justice, ce serait tout à la fois bien mesquin et tout à fait péremptoire. Le bras désormais de la justice Dati ne saurait s’étendre jusqu’aux salons feutrés de la cour de cass’.

Ainsi donc l’homosexualité serait une orientation. Car il ne peut désormais en être autrement. Pourquoi? Mais mon bon ami pour une simple raison, qui tient aux mots même de Christian Vanneste. (suite…)

C'est un géant de papier!

GM du temps de sa splendeur

GM du temps de sa splendeur

Il n’est jamais évident de faire des prévisions, l’époque, nourrie d’immédiateté et d’instantanéité ne s’y prête guère. Cependant, cet art consommé de la prévision tourne aujourd’hui à la Parodie de Cassandre.

Tout n’est actuellement qu’annonces délirantes sur fond de fin du monde actuel, encourageant le délirium tremens de traders déjà victimes de torticolis à force de tourner la tête dans tous les sens. Et pourtant. Pourtant, ceux qui annonçaient ces faits tragiques pour l’économie mondiale, ceux qui ont, avec clarté (courage et créativité?) et conscience appelé à une réflexion globale avant que ne soit franchie la ligne jaune de l’irréparable, ont méthodiquement été traités de rabas-joie version anti-mondialiste. (suite…)

13, pastis, impair et triche

Ne jetons pas la pierre à nos amis des Bouches du Rhône, car ils ne sont pas les seuls à le faire, et toutes les motions l’ont semble t-il pratiqué, mais il est vrai que le folklore des scrutins amicaux, entre amis semble avoir la vie dure dans ces riantes cités du sud de la France.

Petit tour d’horizon des joyeusetés et autres « adaptations » auxquelles les scrutateurs ont eu droit:

  1. Absence de vérification des identités, c’est habituel mais si c’est « tolérable » dans une section de 40 personnes qui fonctionne comme une grande famille, l’aspect moins familial dans une section de 450 est de nature à jeter un doute sur l’identité de certains.
  2. Augmentation de 30% du nombre d’inscrits sur les listings entre ceux fournis par ROSAM et ceux utilisés.
  3. 75% de régularisation de cotisation le jour du vote
  4. Présentation en bonne et due forme du bulletin de vote au président de section (non encore mis dans l’enveloppe évidemment, et face vers le président)
  5. Déclaration à l’emporte pièce « ici on vote ce que je dis de voter » dixit un maire d’arrondissement (oops)
  6. Doubles urnes proscrites mais utilisées
  7. Listings de section et non fédéraux
  8. Arrangements pour la non inscription sur le PV d’irrégularités en échange du même oubli dans l’autre sens dans une autre section
  9. Intimidations…

Bien évidemment, la même chose s’est reproduite un peu partout, Nord comme Sud, à l’avantage de chacun et de tous…

Pas à dire, le parti est en ordre de marche pour 2012.

Les temps sont durs pour les pôvs

A peine B.Obama élu, que déjà les premières coupes dans les budgets sociaux et scolaires vont se faire sentir! Ah bravo ! Bon ce n’est qu’à NY et en plus c’est même pas lui qui décide mais Patterson est démocrate et la situation fiscale de la Big Apple est telle que cela semble inévitable.

Il y a quelques années – 14 en fait – lors d’un voyage aux EU, j’avais constaté, assez effaré que la 5ème avenue était réparée avec des plaques d’acier, faisant passer notre DDE nationale pour des orfèvres du bitume. La réponse est claire, la ville était à l’agonie financière. Il semble que ce soit désormais aussi le sort de l’Etat.

Sur le NYT le prix Nobel Paul Krugman engage Obama à ne pas voir trop court comme Roosevelt avait pu le faire et livre une excellente analyse des croyances et réalités sur le New Deal. Où le lecteur apprend que la hausse des taxes au niveau local avait considérablement nui au programme de relance fédéral, pas aussi bien dimensionné que cela. Le conseil de Krugman: estimer le besoin et rajouter 50%.