E-administration, quel projet global pour une collectivité ?

Simplifions. Faisons simple. Stop la contrainte. 24/24 et 7/7 et 365/365. L’E-Administration c’est un peu le saint graal du pratique, la quintessence de l’administration faite utilitaire, les oeufs de dragons d’une DGME Targaryen.

Mais commençons par le commencement, qu’est ce que l’E-administration ? Il s’agit de

l’utilisation des technologies de l’information et des communications dans les administrations publiques, associée à des changement au niveau de l’organisation et de nouvelles aptitudes du personnel. L’objectif est d’améliorer les services publics, renforcer les processus démocratiques et de soutien aux politiques publiques.

L’e-administration demeure un outil et non un objectif

Cette simple définition porte en elle de nombreux points de vigilance et de cohérence. En effet il s’agit de ne rien oublier de la liste des courses. Je vous encourage donc à saisir votre meilleur outil de to-do list et à noter:

  1. Utilisez les TIC
  2. Vérifier que vous êtes bien une administration publique
  3. N’imaginez pas faire à organisation constante
  4. Prévoyez un plan de formation
  5. Définissez clairement l’amélioration envisagée
  6. Pensez à associer votre public cible
  7. Et dans tout ça, quelles politiques publiques ?

Si vous imaginiez mettre en place quelques téléservices sans réfléchir à leur intégration dans un schéma global, logique, cohérent et financé, passez votre route, vous dépenseriez vos deniers publics en pure perte. (suite…)

Reebok The Rail, nouveauté de ma collection

Reebok The Rail, nouveauté de ma collection

Oui je sais, je suis un indécrottable collectionneur de sneakers, à chacun ses vices, certains prennent plus de place que d’autres, je le concède. La passion des chaussures de basket, je la dois…au basket. Il y a des éléments qui font partie de la culture propre à chaque sport, à chaque activité. Comme le short de bain est une composante de la culture surf, les sneakers sont les fondations de la culture basket.

Bref, les nouvelles recrues sont des Reebok, The rail, réédition d’une paire portée par un jour talentueux mais fantasque qui n’a jamais eu la carrière qu’il aurait pu avoir, Glenn Robinson, dit Big Dog. Star universitaire avec l’université de Purdue, numéro 1 de la draft en 94, joueur régulier à 20 pts / 6 rbs par matchs mais leader d’une équipe de milieu de tableau, il finira tout de même sa carrière avec une bague de champion du fait de son passage aux Spurs de San Antonio (3.8 pts par match en play-offs…).

Son fils, Glenn robinson III, joue actuellement pour Michigan.

Re-bref, en 96, Reebok qui l’a sous contrat lui offre The Rail…Rééditées aujourd’hui. Et comme je les avais et les adorais en 96, ben je les rachète. C’est beau la fidelité non ?