Les incontournables du design, l’Egg Chair d’Arne Jacobsen #1

Icône parmi les icônes, l’Egg Chair est un monument du design contemporain avec une histoire singulière.

Loin d’être une création d’atelier qui aurait connu une commercialisation progressive au bénéfice du succès d’estime que sa plastique sans faille lui aurait procuré, l’Egg Chair a été conçue de façon originale. Elle n’est en effet qu’une pièce parmi d’autre de la commande que passa en 1958 le propriétaire du SAS Royal Hotel à Copenhague pour le réaménagement de son établissement.

Arne Jacobsen s’acquitta de la tâche avec maestria et cette pièce aux lignes intemporelles (58 ans ! 58 ans!) demeure un must have de tout collectionneur un tant soit peu fortuné. Commercialisée depuis toujours par Republic of Fritz Hansen, la belle s’échange en effet contre un chèque de  13.037 €. Vous pouvez préférer les copies à l’originale, il vous sera alors possible d’en trouver aux alentours des 1.000 €, la qualité et l’histoire en moins.

Le créateur

Créée par le fantastique designer danois Arne Jacobsen
U

Où la trouver

Chez Republic of Fritz Hansen, maison renommée du design moderne

Le prix

De 900 à 13.000€ selon que l’on souhaite (ou puisse) acheter l’original ou une copie chinoise…

La tendance

Egale à elle même, icônique elle ne perd pas de sa valeur avec le temps.

Le créateur

Arne Jacobsen est un homme particulier puisqu’il suivit tout d’abord une formation en maçonnerie avant de sortir diplômé de L’académie royale des Beaux-Arts danoise en architecture (en 1927). Touche à tout génial il portera dans sa carrière des projets d’architecture et de décoration (dont le célèbre SAS Royal Hôtel), mais aussi de mobilier pour lequel il est demeuré célèbre.

Succès parmi les succès son Ant Chair est l’un des meubles les plus connus, produits (plus de 5 millions de copies) et copiés du monde. Partisan d’une architecture et d’un design rationaliste ses créations portent une simplicité et une élégance qui défie les modes et donc le temps.

Les plus curieux se renseigneront sur son phénoménal projet du St Catherine Collège à Oxford où l’ensemble du bâtiment mais aussi tout ce qu’il contient jusqu’aux poignées de porte sont ses créations.

Récipiendaire de nombreux prix internationaux (Diplôme d’honneur de la 10ème Triennale de Milan en 54 et L’International Design Award reçu à titre posthume en 91), professeur à l’Académie Royale Danoise des Beaux-Arts de Copenhague, il laisse aujourd’hui la fantastique agence Fritz Hanzen perpétuer la grâce de ses créations design, à prix d’or mais pour les décennies qui viennent.

David Milan, la calligraphie heureuse

David Milan, la calligraphie heureuse

Aujourd’hui, l’une des stars actuelles de la calligraphie sur le net, David Milan. Aux grands noms de la calligraphie s’ajoutent volontiers des moins connus (pour l’instant) et tout comme Joluvian ou Serguey Shapiro, David Milan est en train de se faire un nom.

Gaucher mexicain cet artiste offre des lignes fluides et nettes, avec un style personnel marqué, des citations pleines de bonnes humeurs et des séries sympas comme celle sur les super héros. Comme l’une de ses réalisations le dit, il est ridiculously amazing.

À découvrir, suivre et twitter pour répandre la bonne parole, il y a un nouveau boss en ville !

SES PROFILS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

INSTAGRAM

FACEBOOK

SITE PERSO

BEHANCE

TWITTER

Flore Maquin, la jolie découverte

Flore Maquin, la jolie découverte

Aujourd’hui, belle découverte d’une graphiste française qui a fait parler d’elle dans de très nombreuses publications pour sa superbe interprétation d’affiches de films dont Fight Club, Django unchained, Leon ou encore le 5ème élément.

L’univers est vif, ses créations print sont moins franches dans leur caractère unique mais vous pouvez compléter le tour d’horizon par ses créations d’affiches (section graphic design de son site personnel) qui sont simples, épurées mais très très bien réalisées et structurées.

Belle découverte made in France, dont vous pouvez en plus retrouver un interview en cliquant sur le lien ci-dessous

Le 7ème art à l’affiche : interview de Flore Maquin

Comme toujours, retrouvez aussi ses profils sur Facebook, Behance, Instagram et Twitter.

En attendant, petite sélection non exhaustive de son travail !

Lucas Young, le style venu du froid

Lucas Young, le style venu du froid

Internet regorge de créateur de talent et leur répartition sur le globe est aussi aléatoire que leurs qualités, leurs médiums de prédilection ou leur renommée respectives.

Aujourd’hui découverte d’un jeune graphiste canadien dont le coup de pinceau/crayon est vraiment pur dès lors qu’il s’adonne au jeu de la calligraphie moderne. Ses créations graphiques comme les posters ou les cartes de voeux emportent le morceau, son talent est palpable.

Jolie découverte que vous pourrez prolonger sur ses profils :

Behance

Instagram

Tumblr

Son site perso

L’art metallico-bucolique de JK Brown

L’art metallico-bucolique de JK Brown

S’il est bien deux mondes dont on sent intuitivement qu’ils sont difficilement compatibles ce sont bien la campagne et l’art. Bon d’accord cette première assertion est volontairement bobo, faussement condescendante pour les franges éloignées de la civilisation, oups de la ville. Oui mais voilà rien n’est moins vrai. Car si l’on veut bien laisser de côté les scènes de chasse à court et autres représentations bucoliques de l’arrière pays anglais avec leurs teintes si peu compatibles avec les intérieurs modernes (mais qui jouxtent avec un bonheur inégalé un papier peint déjà chargé), il est parfois possible de tomber sur le cul. Oui le séant, direct, pam, ouille et tout.

Car voici venir un artiste qui façonne avec le métal des animaux à la ressemblance si troublante que l’on se prend à imaginer qu’ils vont s’animer, propulsant la campagne galloise à Hollywood pour un spin-off éblouissant mais surprenant des Transformers.

Je vous laisse admirer les détails de ses créations et imaginer leur inclusion dans la nature. Ils pourraient demeurer là sans qu’un quelconque créateur omniscient trouve à y redire.

Mais comme tout art vous pouvez aussi l’imaginer chez vous. Certaines pièces sont encore en vente sur la page Etsy de JK Brown ou bien chez Living Arts dont le magnifique cheval (Il vous en coûtera toutefois plus de 5.000£ pour l’équidé mais vous pouvez opter pour le corbeau à 950£ ou des cartes postales à 1,5£). Le talent a un prix mais pas de valeur.

Pour rien du tout par contre vous pouvez liker la page FB de l’artiste !