Oui je sais, je suis un indécrottable collectionneur de sneakers, à chacun ses vices, certains prennent plus de place que d’autres, je le concède. La passion des chaussures de basket, je la dois…au basket. Il y a des éléments qui font partie de la culture propre à chaque sport, à chaque activité. Comme le short de bain est une composante de la culture surf, les sneakers sont les fondations de la culture basket.

Bref, les nouvelles recrues sont des Reebok, The rail, réédition d’une paire portée par un jour talentueux mais fantasque qui n’a jamais eu la carrière qu’il aurait pu avoir, Glenn Robinson, dit Big Dog. Star universitaire avec l’université de Purdue, numéro 1 de la draft en 94, joueur régulier à 20 pts / 6 rbs par matchs mais leader d’une équipe de milieu de tableau, il finira tout de même sa carrière avec une bague de champion du fait de son passage aux Spurs de San Antonio (3.8 pts par match en play-offs…).

Son fils, Glenn robinson III, joue actuellement pour Michigan.

Re-bref, en 96, Reebok qui l’a sous contrat lui offre The Rail…Rééditées aujourd’hui. Et comme je les avais et les adorais en 96, ben je les rachète. C’est beau la fidelité non ?

 

Publié par Masterchef

Caméléon féru de graphisme, de sneakers, d'Art, de politique locale et d'humanisme (oui rien que ça). Presque sportif aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *