Shock corridor version slave

Larissa Arap est journaliste, c’est déjà suffisant pour filer des boutons à Vladimir Poutine. Ajoutez à cela que celle-ci a eu l’outrecuidance de signer un article particulièrement acide sur le milieu des hôpitaux psychiatriques russes et vous aurez une idée relativement claire des raisons de son internement d’office .

Une affaire qui n’est pas sans rappeler le film Shock corridor, que je vous conseille vivement.

Le cas de la journaliste est pendant devant le « délégué aux droits de l’homme russe (emploi fictif non?) ,Vladimir Loukine, et de la présidente de la chambre civile auprès du président russe, Ella Panfilova ».

Quand nos amis démocrates russes se piquent de traitements psychiatriques ils n’y vont pas avec le dos de la bouteille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *