Il est tentant, en ces jours de sombre réalité économique, sociale et même démocratique, de se tourner vers le côté obscur de la force.

Il apparaît plus puissant, alors qu’il n’est que plus facile.

Il apparaît incontournable alors qu’il n’est qu’une illusion savament et perpétuellement ressacée.

Il apparaît sûr de sa force alors qu’il n’est que faiblesse, classisisme et convservatisme.

Son empereur fût un temps un partisan d’une république pacifiste, avant de basculer progressivement vers la tentation répressive, choissisant le chemin de la facilité plutôt que celui de la rénovation et de la réflexion.

Sans cesse il rabache les vieilles rengaines, couvrant les anciennes recettes sous l’aspect de nouvelles conquêtes. Tel un droïde dont on aurait soudain briqué l’enveloppe pour le rendre brillant. Enveloppe brillante défaut d’esprit lumineux.

Il dispose en la république d’un représentant tout aussi noir que lui. Depuis tout jeune, la soif du pouvoir dévore ses entrailles, le ronge, l’oppresse, le fait se tendre comme un string sabre laser. Sa prose est guerrière, son phrasé rythmé comme une charge de cavalerie, et il s’enivre des cris de ses partisans, chaque jour plus nombreux.

Ce machiavel sombre manipule, caché au sein même du sénat, nombre de jeunes gens dont l’esprit est tenté par tant de pouvoir, chevauchant sur leurs blogs vers le seigneur dont ils admirent le moindre mouvement, drapé dans sa longue courte cape qui bruise d’un bruit de tonnerre.

Oh oui que le changement sera éclatant. Il le sera même bien plus que tout le monde le croit.

Le côté obscur de la force est bien tentant.

Mais déj partout dans le monde et au sein de la république s’organise (( C’est vite dit je sais)) la résistance. Pacifiste elle l’a toujours été, progressiste elle l’a toujours revendiqué, attentive elle a toujours tenté de le rester. Prenant le parti des petits contre les grands, encore et toujours quand cela devient de plus en plus difficile, elle tente encore aujourd’hui de mettre en place une autre société. Plus juste, plus égalitaire, moins sujette aux soubresauts d’une population aux abois.

Le côté obscur de la force n’est pas le plus puissant, il est juste plus facile. Plus facile pour ceux qui ne subissent pas les conséquences du règne fou de l’empereur, plus facile pour les dirigeants et leurs proches, plus facile…mais pas plus puissant.

Un jour pas si lointain verra l’empereur mis à terre, son seigneur noir laminé et ses suppôts repentant…

Je sens un grand trouble dans la force. Il est temps, grand temps, de s’éloigner du côté obscur.